allégoriser


allégoriser

⇒ALLÉGORISER, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— Exprimer, représenter allégoriquement (des hommes, des choses ou des not. abstr.) :
1. Le Sauvage personnifie les arbres, les fleurs, les rochers, mais il n'allégorise pas les temps.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Études historiques, 1831, p. LIX.
2. Alors, le saphir représente les aspirations élevées de l'âme, la calcédoine, la charité; la sarde et l'onyx, la candeur; le béryl allégorise la science théologique; l'hyacinthe, l'humilité, tandis que le rubis apaise la colère, que l'émeraude lapidifie l'incorruptible foi.
J.-K. HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 215.
B. THÉOL. Expliquer par allégorie. Les Pères de l'Église ont allégorisé presque tout l'Ancien Testament (Ac. 1798-1932).
Emploi abs. :
3. ... il est toujours obligé d'expliquer à ses disciples le sens interne de ses paroles. Les Esséniens avaient au plus haut degré l'habitude d'allégoriser : Jésus allégorise; mais ses disciples, qui ne sont pas formés à ce langage, entendent difficilement la métaphysique de leur maître.
P. LEROUX, De l'Humanité, t. 2, 1840, pp. 775-776.
II.— Emploi pronom. (avec valeur passive), rare. Être représenté allégoriquement :
4. L'Amour avec la Mort en sa fleur rose ou noire,
S'allégorise aussi de romarin ou d'if.
H. DE RÉGNIER, Poèmes anciens et romanesques, 1890, p. 265 (1031).
Prononc. ET ORTH. :[] ou [all-], j'allégorise [(l)]. Le verbe est transcrit avec [l] simple ds PASSY 1914, avec [ll] double ds Harrap's 1963 (pour [l] et [ll] ds les dict. du XIXe s., cf. allégorie). — Rem. FÉR. 1768 écrit, s.v. allégoriser : ,,Rousseau, le poète, dans la préface de ses œuvres, se sert d'allégoriser au lieu d'allégoriser.``
Étymol. ET HIST. — 1. 1404 « expliquer dans un sens allégorique, interpréter en tant qu'allégorie » part. passé adj. (CHR. DE PISAN, Charles V, III, ch. 12 ds LITTRÉ : Si comme la Bible, en trois manieres, c'est assavoir le texte, et puis le texte et les gloses ensemble, et puis d'une autre maniere allégorisée); 2. 1578 « parler par allégories » (H. ESTIENNE, Deux Dialogues du nouv. lang. françois italianizé, I, 137 ds DG : Vous triomphez d'allégoriser).
Empr. au lat. chrét. allegorizare, attesté à l'emploi 1 dep. Tertullien (Adv. Marc., 4, 17, 201 ds TLL s.v., 1672, 35 : quae Christus in homines allegorizavit).
STAT. — Fréq. abs. litt. :10.
BBG. — BÉL. 1957. — LAV. Diffic. 1846.

allégoriser [a(l)legɔʀize] v. tr.
ÉTYM. 1578; p. p. allégorisé, 1404; de allégorie.
Littéraire ou didactique.
1 Expliquer allégoriquement (qqch.). || Les Pères de l'Église ont allégorisé presque tout l'Ancien Testament (Académie).
2 Représenter (des choses, des notions abstraites) de manière allégorique.
0 Mais nous avions oublié la littérature peu à peu disparue qu'elle (l'Académie) avait accueillie à bras ouverts et qu'allégorise le rival de Flaubert en 1857 : Octave Feuillet.
Malraux, l'Homme précaire et la Littérature, p. 10.
Absolt. S'exprimer par allégories. || Allégoriser abusivement dans un poème.
DÉR. Allégorisation, allégoriseur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • allegoriser — ALLEGORISER.v. act. Expliquer selon le sens allégorique. Donner un sens allégorique. Les Pères de l Église ont allégorisé presque tout l AncienTestament. Allégorisé, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • allegoriser — Allegoriser. v. act. Expliquer selon le sens allegorique. Un tel auteur allegorise presque tout le vieux Testament …   Dictionnaire de l'Académie française

  • allégoriser — (al lé go ri zé) v. a. Expliquer selon le sens allégorique. Plusieurs philosophes allégorisaient les récits de la mythologie. •   Comme on allégorisait tout, on avait dit que...., VOLT. Phil. V, 364. HISTORIQUE    XVe s. •   Si comme la Bible, en …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ALLÉGORISER — v. a. Expliquer selon le sens allégorique, donner un sens allégorique. Les Pères de l Église ont allégorise presque tout l Ancien Testament.   ALLÉGORISÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ALLÉGORISER — v. tr. Expliquer selon le sens allégorique. Les Pères de l’église ont allégorisé presque tout l’Ancien Testament …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • allegoriser — noun someone who communicates in allegories • Syn: ↑allegorizer • Derivationally related forms: ↑allegorise, ↑allegorize (for: ↑allegorizer) • Hypernyms: ↑com …   Useful english dictionary

  • alegoriza — ALEGORIZÁ, alegorizez, vb. I. tranz. A înfăţişa ceva prin alegorii. – Din fr. allégoriser. Trimis de ana zecheru, 18.11.2002. Sursa: DEX 98  alegorizá vb., ind. prez. 1 sg. alegorizéz, 3 sg. şi …   Dicționar Român

  • ALLÉGORIE — On définit généralement l’allégorie en la comparant au symbole , dont elle est le développement logique, systématique et détaillé. Ainsi, dans la poésie lyrique, l’image de la rose apparaît souvent comme le symbole de la beauté, de la pureté ou… …   Encyclopédie Universelle

  • allégorisation — ⇒ALLÉGORISATION, subst. fém. A. Représentation de quelqu un ou de quelque chose sous une forme allégorique : • 1. ... il [J. B. Rousseau] a fait une ode sur les Divinités poétiques, dans laquelle est exposé en style barbare un système d… …   Encyclopédie Universelle

  • allégoriseur — ⇒ALLÉGORISEUR, subst. masc. Péj. Celui qui allégorise, qui voit ou emploie partout des allégories. C est un allégoriseur perpétuel (Ac. 1798 1878). Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds Ac. t. 1 1932 (vx), ROB.,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.